Version mobile - Accès à la version classique

Historique du code de la faluche

Pendant longtemps, les Faluches n'étaient pas décorées par les rubans, insignes et Autres badges que nous leur connaissons aujourd'hui. Seul le ruban circulaire changeait de couleur pour distinguer les différentes facs avec son insigne de discipline. On utilisait les étoiles d'or ou d'argent (alors en laiton) en fonction du cursus universitaire. La tradition falucharde, peu importante, tant par son histoire que par son code est alors transmise oralement. La nécessité d'un code ne se fait pas encore sentir, et nous ne connaissons les préambules de notre béret que grâce à des coupures de presse (journal "l'Illustré" du 03/02/1889).

L'histoire française est entrecoupée d'événements tragiques comme la première et la seconde guerre mondiale, qui coupent un cycle universitaire déjà court. Ces saignées privent les nouvelles générations du savoir hérité des anciens. Pour anecdote, le 11 novembre 1940, l'Union Nationale des Etudiants manifeste en Faluche sur les Champs Elysées ; les allemands ouvrent le feu sur les manifestants (plaque commémorative près de l'Arc de Triomphe). Jugée trop nationaliste, la Faluche est interdite par les allemands qui y voient un moyen de rassemblement et de résistance (système de messages codés avec les insignes). En effet, bon nombre des étudiants préféreront lutter contre l'occupant, bravant le STO (Service du Travail Obligatoire) et les camps de concentration. Les premières transcriptions écrites connues datent des années 60, régissant cette tradition orale plus ou moins défaillante au fil des ans. Ces premiers codes permettent d'apporter des repères et des limites contre le fait que l'étudiant cherche à remplir le velours de façon anarchique.

A partir de ce moment, il existe deux grands codes: le "lillois" et le "toulousain". Les plus anciens codes recensés sont ceux de Toulouse (mars 1966) et Paris (février 1966). Il existe également un "ancien code de Lille" non daté, mais qui selon sa propre introduction aurait été rédigé dans les années 40 ! Ceci est fort peu probable puisqu'il mentionne la Faculté de chirurgie dentaire créée en 1965. Quoi qu'il en soit, les codes de toutes les villes découlent plus ou moins directement de ceux de Lille et Toulouse.

D'autres codes ont existé à Lyon, Strasbourg, Paris... mais curieusement aucun à Montpellier qui est pourtant une ville où la Faluche a une grande importance et une tradition particulière. Ceci peut s'expliquer par le fait qu'elle est distribuée par une seule maison, ce qui limite les interprétations. Ces codes précisent de nouvelles notions comme les rubans associatifs, mais rien sur les emplacements exacts des insignes et des badges. Chaque ville, chaque région adopte son propre code en fonction de son héritage culturel faluchard, mais ils restent tous incomplets.

Le 8 mars 1976, une synthèse nationale est organisée à Lille, fondée sur tous les écrits précédents. Le code est enrichi d'un coté personnel et d'un coté officiel, de nouveaux rubans d'associations locales ou nationales (rubans tricolores), d'un ruban jaune pour les élus aux conseils d'Université et enfin des premiers schémas précis. A Toulouse en 1986, la date de création de la Faluche est enfin précisée. La notion de Grand Maître garant de la tradition et chargé de réglementer l'attribution de certains insignes apparaît. Ce nouveau code se veut national en prenant en compte la Faluche montpelliéraine. De nos jours, et depuis le 100ème anniversaire de la Faluche à Reims, une convention se déroule tous les ans, "visant à adapter et à réactualiser le code en fonction des nombreux changements du système d'enseignement supérieur français". Il est évident que plus le nombre de faluchards augmentera, plus le code se devra d'être précis et complet pour éviter les abus.

La Faluche témoigne de la vie personnelle et universitaire de son propriétaire. C'est en quelque sorte une "carte de visite", que tout bon faluchard doit être capable de déchiffrer. Le code n'existe donc que pour rendre les choses plus compréhensibles. Comment s'y retrouver si chacun donne la signification de son choix à tel ou tel insigne ?


Ressources (format .pdf) :

- Code de la faluche pharma à Marseille
- Code national (mis à jour depuis le 121ème anniversaire de la faluche à Strasbourg)