Version mobile - Accès à la version classique

Qu'est-ce que la Faluche ?

Pour commencer, une petite leçon d’histoire :

La faluche est originaire d’un rassemblement d’étudiants international qui eut lieu en Italie le 12 juin 1888, les étudiants français sont invités aux 800 ans de l’université de Bologne. Là, parmi tous ces étudiants parés de milles feux et facilement reconnaissables, ils se sentent « pauvre » et jaloux de la coiffe des autochtones. Ils surenchérissent et adoptent le béret de velours noir des étudiants Bolognais « la faluche » comme coiffure spécifique des étudiants français, en souvenir du congrès.

Ainsi la Faluche est devenue la coiffe officielle de tous les étudiants français, on la retrouve dans tous les milieux étudiants et dans toutes les disciplines (et pas seulement en pharma ou en médecine). Cette tradition est donc largement centenaire et à cet âge là on a ses petites habitudes :

Un code :

Et oui la faluche c’est tout sauf n’importe quoi, vous verrez qu’on peu apprendre des choses sur son propriétaire en lisant sa faluche. Il n’existe qu’un code : le code national que je vous invite à apprendre. Et comme ce serait trop facile, il faut aussi maîtriser le code Pharma Marseille qui regroupe toutes les particularités de notre belle citée phocéenne.

Une composition :

- Un ruban circulaire à la couleur de la discipline principale, vert pour pharma. Sur le ruban peut figurer le surnom, l’année du bac, la série et tout le cursus étudiant, un véritable curriculum vitae !
- Le velours noir recouvert de pin’s et séparé en deux parties grâce à différents rubans, ils délimitent la partie personnelle et la partie estudiantine.

Le faluchage et le baptème :

Cela n’a rien à voir avec un bizutage ! Le futur faluché peut y convier des personnes de son choix. A Marseille, il se résume à une soirée de fête, c’est l’un des plus sympa de France, ainsi il est accessible à tous : rien de méchant, rien de dégradant, rien en dessous de la ceinture !!

On y retrouve les 4 mots de la faluche :

Codum : questions sur le code de la faluche.
Cantum : une ou 2 paillardes sont à apprendre et à chanter.
Vinum : une petite épreuve sur votre capacité à apprécier la dive bouteille.
Sexum : un petit jeu à caractère sexuel qui respectera toujours la personne (il est impossible de montrer plus que ce qu’on veut montrer).

Le faluchage se fait sous le regard des anciens et l’impétrant (futur faluché) leur doit le respect ainsi qu’à toute la communauté falucharde. Le jour de son faluchage, il est aidé par son parrain et sa marraine qu’il choisi parmi les faluchards qui ont plus de 6 mois d’ancienneté. A la fin du faluchage, l’impétrant répète le serment du faluchard avant d’être baptisé. Ce moment est en général très émouvant puisqu’il rentre dans une famille.

Une chose importante qu’il faut garder à l’esprit : ce sont les faluchés qui font l’image de la faluche ! Un faluchard qui fait de la merde dégrade l’image de la faluche aux yeux de tous et pénalise tous les autres.
Toi qui ne portes pas ou pas encore la faluche, n’hésite pas à venir discuter avec nous, parfois sous ce chapeau rigolo se cache des gens très agréables.

Pour conclure, la faluche est traditionnelle, festives, respectueuse, solidaire, joyeuse, fêtarde, légère et ouverte à tous. N’oubliez pas que la faluche, c’est d’abord faire la fête sans retenue mais aussi et surtout faire la fête dans le respect des autres !